Suburban garage mess. Boxes, tools and toys in disarray.

Parmi les activités de loisir les plus populaires, le bricolage figure en bonne position. Occupant le quotidien de millions de Français, les activités de bricolage permettent d’allier intelligemment l’utile à l’agréable. Voici les quelques conseils que nous pouvons vous donner pour aménager un atelier de bricolage dans votre garage. Suivez-le guide.

Un plan de travail adapté

Pour travailler efficacement, tout est une question de matériel ! La pièce essentielle que vous devrez vous procurer en premier lieu sera un plan de travail fixe et robuste. Pour travailler efficacement, il conviendra de réfléchir au préalable à la dimension du plateau de votre établi ainsi qu’à la charge maximale qu’il sera capable de supporter. Selon la nature de vos activités et votre fréquence de travail, sachez qu’il existe différents types d’établis, chaque modèle étant mieux adapté à une situation précise :

– L’établi de menuiserie, traditionnellement fabriqué en bois massif. Disposant de nombreux rangements et de dispositifs de serrage, il constitue le plan de travail passe-partout par excellence. – L’établi de mécanicien. Idéal pour ranger tous vos tournevis et les clés de différentes tailles. – Les établis roulants ou pliants seront quant à eux parfaitement adaptés aux petites surfaces et aux travaux de bricolage itinérants.

Les outils de bricolage indispensables

Le bricolage est un vaste domaine qui recoupe de nombreuses spécialités. Votre outillage dépendra donc principalement de votre activité principale. Certains outils indispensables devraient cependant être présents dans tous les ateliers. Pour que vous puissiez vous doter du matériel nécessaire à l’avancement de vos travaux, voici une liste d’outils qu’il sera primordial d’acquérir :

– Des marteaux et une massette – Une paire de gants, un masque et des lunettes de protection – Un lot de tournevis plats ou cruciformes – Des pinces multiprises et coupantes – Un ensemble de clés Allen, à molette et plates – Des scies à métaux et à bois – Un étau – Une perceuse électrique, à colonne ou à main – Des outils de mesure : un niveau à bulle, une équerre et un réglet – Des spatules et des grattoirs – Un ensemble de pots de peinture, de colles et de rubans adhésifs – Des pièces de quincaillerie : vis, clous, boulons, etc.

L’organisation de votre atelier

Après avoir défini la superficie dont vous aurez besoin – elle dépend de la diversité de vos travaux et varie généralement entre 5 et 15 m2 -, il sera grand temps de passer à l’agencement de votre atelier.

Pour profiter de la luminosité de la pièce et économiser un maximum d’espace, il est conseillé d’installer votre plan de travail principal à proximité d’une fenêtre, contre un mur. Les rangements dont il dispose et le plan mural supérieur vous aurez installé vous permettront d’accéder rapidement aux outils les plus courants.

Pour que vos travaux de bricolage se déroulent de la manière la plus fluide possible, n’oubliez pas de vous procurer des rangements en quantité suffisante. Un côté de la pièce pourra ainsi recevoir le matériel que vous n’utilisez qu’occasionnellement. Le côté opposé sera quant à lui destiné au stockage des outils les plus courants. Pour faciliter le rangement, les placards, les rayonnages et les étagères ouvertes feront parfaitement l’affaire.

Quelques règles de rangement

N’oubliez pas que les produits dangereux et toxiques – pensons notamment à la peinture et la colle – doivent impérativement être stockés dans des placards fermés. Cette attention limitera les risques d’accident, notamment pour les plus jeunes enfants.

Pour éviter l’écroulement de vos étagères, il vous suffira enfin de suivre une règle simple : les petits outils seront ainsi de préférence rangés dans les parties supérieures tandis que les objets les plus lourds, comme les appareils électriques portatifs, occuperont les parties inférieures.

À vos outils !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqué *