Il est aujourd’hui indispensable de protéger sa piscine, d’abord pour la sécurité des enfants mais aussi pour respecter la loi. Il existe pour cela différentes solutions pour sécuriser votre espace aquatique au mieux.

Les systèmes pour protéger vos enfants


Depuis 2004, la loi (Art. L. 128-1.A) impose de sécuriser son bassin enterré ou semi-enterré avec des protections homologuées (norme française NF P90-306 à 309) : barrière, alarme, abris et couverture de piscine… Seuls ces quatre types de protection sont reconnus. Le système le plus simple à installer est sans conteste l’alarme. Elle est économique et se place très facilement.

De plus, elle s’adapte à tous types de piscine. Vous trouverez deux modèles d’alarme pour piscine : immergée et périphérique. Ces deux systèmes sont efficaces mais demandent la présence d’un adulte qui devra réagir en cas de problème. La barrière est aussi un excellent moyen pour bloquer l’accès au bassin. Elle doit mesurer au minimum 1m10 de haut et être munie d’un portillon à double verrouillage. Cela permet d’empêcher les jeunes enfants – moins de 5 ans – d’accéder à la piscine. C’est une solution plus onéreuse mais aussi plus sûre pour éviter les accidents.

Mais si vous avez des petits aventuriers, il faut garder en mémoire qu’ils peuvent franchir la barrière. Dans ce cas, vous pouvez associer à votre barrière un système d’alarme. La couverture de piscine – souple ou rigide, automatisée ou non – va retenir l’enfant et le garder hors de l’eau. C’est une protection efficace mais elle doit être installée avec soin pour éviter les blessures dues aux parties métalliques. Enfin, l’abri de piscine est la protection la plus onéreuse. Mais c’est aussi une solution efficace pour bloquer l’accès au bassin. Celui-ci doit être verrouillé et les parois ne doivent pas être coupantes.


Une installation sans faute


Selon le type de protection choisie, l’installation pourra être faite par un professionnel ou non. La pose d’une alarme peut être réalisée par le propriétaire de la piscine. Il faudra veiller toutefois à bien l’installer sur la margelle afin qu’elle ne tombe pas. La barrière de sécurité demande un peu plus de travaux. Selon le matériau choisi, vous devrez effectuer une fixation adaptée. Il vous faudra, dans tous les cas, percer le sol pour y fixer les piquets. La distance entre ces piquets doit être scrupuleusement respectée.

Pour cela, vérifiez les indications sur la notice. Poser une bâche de piscine peut s’avérer délicat. Outre la couverture, il vous faudra des pitons escamotables, des ressorts de fixation ainsi que des œillets et des câbles élastiques. Il est important que la bâche soit bien tendue pour être efficace. Pour cela, il est préférable de travailler à plusieurs. Il faudra aussi fixer les pitons avec soin pour que la bâche reste bien attachée. Il peut s’avérer utile pour une fixation de qualité de faire appel à un professionnel. Cet expert pourra aussi installer un abri de piscine.

Pour cela, plusieurs étapes sont en effet indispensables et si vous n’êtes pas bricoleur, cela peut être compliqué. Il faudra effectuer des travaux de maçonnerie, de métrage puis poser la structure. Il existe néanmoins des abris prêts à être installés. Pour cela, vous devrez d’abord déployer la structure puis la monter. Une fois la structure installée, vous devrez poser le vitrage et positionner l’abri au-dessus de la piscine. Vous fixerez alors la structure au sol en perçant des points d’ancrage tout autour du bassin. Utilisez des chevilles métalliques pour plus de solidité.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqué *