Le choix d’une caméra thermique peut s’avérer crucial pour un grand nombre de secteurs d’activité. Pour la surveillance de moteurs, de systèmes électriques ou même de bâtiments entiers, ses applications sont nombreuses et se sont d’ailleurs multipliées au cours des dernières années (comme au niveau sanitaire, notamment). Les critères à prendre en compte pour un achat sont néanmoins tout aussi nombreux : le choix peut donc parfois tourner au casse-tête, particulièrement en cas de budget limité. Nous vous proposons donc dans cet article les critères pour investir intelligemment dans une caméra thermique adapté à vos besoins, et ce sans vous ruiner.

A quoi sert une caméra thermique ?

Crise sanitaire oblige, l’actualité a poussé sur le devant de la scène une des applications des caméras thermiques, l’application médicale la plus courante consistant à mesurer la température d’un corps à distance afin de repérer les éventuels malades. S’il nous a été donné de mesurer toute l’importance de cette utilisation particulière de la technologie, il convient de ne pas négliger son immense champ d’application dans d’autres secteurs. Les caméras thermiques ont ainsi plus traditionnellement été utilisées afin de mesurer des températures dans plusieurs domaines. Elles sont ainsi exploitées afin d’assurer la maintenance de moteurs ou de fours en industrie, de gérer des installations électriques, de vérifier le fonctionnement de systèmes de chauffage…

Quels critères pour choisir sa caméra thermique ?

L’achat d’une caméra thermique petit budget n’est pas à faire à la légère. Il convient d’établir la liste de vos besoins et contraintes pour choisir dans les meilleures conditions la caméra thermique qui vous conviendra. Premier choix à réaliser : le type de caméra thermique. Deux principales catégories sont à distinguer, les caméras à capteur refroidi ou non. Le premier modèle se base sur un système cryogénisé pour détecter la chaleur, et est généralement privilégié lorsqu’il est nécessaire de couvrir une surface importante. Mais pour leur part, les caméras à capteur non refroidi peuvent être idéales si votre budget est limité, et que la zone à mesurer n’est pas trop étendue.

Une fois cette décision prise, la gamme de modèles et de critères reste immense. En premier lieu, il est nécessaire de choisir la résolution de votre produit : la taille du capteur (nombre de pixels), le champ de visée instantané (plus petit élément détectable…), etc. Un autre critère majeur, particulièrement dans le domaine industriel, est la gamme de température de votre caméra. Cela dépendra évidemment de votre secteur, mais il faut parfois pouvoir mesurer des températures à 4 chiffres !

Choisir la marque appropriée pour sa caméra thermique

Une fois encore, la sélection de la marque peut s’avérer très complexe devant la variété de choix disponible. Pour vous assurer d’un choix de qualité, renseignez-vous sur les modèles mis à disposition par les marques références du marché que sont les Américains Flir et Fluke. Certaines entreprises comme Flir ou Worswell proposent d’ailleurs des modèles de caméras thermiques par drone, mais l’achat est très onéreux. Pour une caméra thermique économique mais performante, nous vous conseillons de vous tourner vers les modèles d’un spécialiste du matériel industriel, dont les équipes sauront d’ailleurs vous conseiller pour votre choix : un bon exemple de ce type de caméra thermique efficace mais économique est la ThermoMalin TM1 de Testoon, le spécialiste en matériel de mesure.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqué *