En période de forte chaleur, de nombreux Français songent à l’achat d’un climatiseur. Désormais disponible pour tous les budgets, ils sont des pourvoyeurs d’air frais et de confort indéniables. Cependant, hormis les climatiseurs mobiles, les climatiseurs splits nécessitent une installation spécifique. Même si les process se sont simplifiés et incitent les consommateurs à procéder eux-mêmes à l’installation, il est conseillé de laisser faire des professionnels. Quels sont les risques liés à une installation de climatisation faite en autonomie ?

 

L’absence de l’effet coanda 

Symptôme d’une mauvaise installation de votre climatiseur, l’effet coanda peut ne pas apparaître et causer des désagréments pour les utilisateurs. Mais qu’est-ce que l’effet coanda ? En vulgarisant, il s’agit d’un phénomène aéraulique spécifique de la diffusion d’air. Lorsqu’un flux d’air est diffusé près d’une paroi, typiquement près du plafond dans le cadre de la climatisation, il a tendance à se coller au plafond. De cette manière, l’air frais voyage dans la pièce en longeant le plafond et remplit ainsi doucement la pièce.

Dans le cas où l’effet coanda ne s’effectue pas, l’air frais aura tendance à « tomber » plus rapidement dans la pièce et ainsi créer des sensations de courant d’air, sources d’inconfort.

  

Attention aux fuites

Un autre risque pouvant être préjudiciable pour l’utilisateur, est la fuite des fluides qui composent le climatiseur. Il faut d’abord comprendre le parcours de l’air dans le processus de refroidissement du climatiseur. L’air chaud est capté par le climatiseur, qu’il va ensuite refroidir suite à diverses étapes moyennant des fluides frigorigènes. Les calories extraites de l’air (l’excédent de chaleur) sont rejetées vers l’extérieur quand l’air plus frais est renvoyé dans la pièce.

Le danger intervient en cas de fuites de ces fluides réfrigérants. En effet, ils possèdent plusieurs propriétés les rendant néfastes pour l’Homme et l’environnement. Premièrement, ils sont inflammables et toxiques, une exposition à une quantité importante de ces fluides pourrait donc mettre en danger la santé du consommateur. De plus, rejetés à l’extérieur, ils sont extrêmement nocifs pour l’environnement et plus particulièrement pour la couche d’ozone, accentuant notamment l’effet de serre. 

 

Les risques de courts-circuits

            Enfin, dernier danger, il s’agit du risque inhérent à l’alimentation de vos climatiseurs. L’alimentation s’effectuant de manière électrique, il faut veiller à installer de manière adéquate les câbles d’alimentation, c’est-à-dire en évitant de les couder au maximum. En effet, une mauvaise installation pourrait causer des risques de courts-circuits, eux même pouvant générer un début d’incendie.

 

C’est pourquoi il est important de choisir des experts de la climatisation, qui pourront vous guider sur les modèles à choisir selon vos besoins et votre logement ou établissement.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqué *