Une cuisine un peu triste ? Une peinture fatiguée ? Vous avez décidé de repeindre votre espace cuisine et lui redonner un coup de jeune ? Mais cela ne se fait pas n’importe comment. Pour éviter tous risques, il est indispensable de connaître les règles de sécurité.

Des règles de bon sens

Avant toute chose, il est indispensable de protéger les denrées alimentaires afin de leur éviter tout contact avec la peinture. De  même, tous vos plats et ustensiles doivent être mis à l’abri. N’hésitez pas à déménager le contenu de votre cuisine dans une autre pièce pour être sûr de ne rien endommager. Même si vous travaillez proprement et qu’aucune goutte de tombe, l’odeur peut être absorbée par les aliments poreux. Mieux vaut donc ne pas prendre de risques. Une fois les denrées et ustensiles à l’abri, ouvrez les fenêtres dès l’ouverture du pot afin de bien aérer l’espace. Même si vous avez choisi une peinture sans odeur, cela ne signifie pas qu’aucune odeur n’est présente. Elle est juste grandement atténuée. Laissez une ventilation importante avant, pendant et après la phase peinture. Après le travail, il faut passer à la phase nettoyage des outils. Ne le faites pas dans la cuisine. Les solvants et les restes de peinture sont toxiques. Même si cela paraît évident, il est bon de rappeler qu’il est interdit de cuisiner pendant la pose de la peinture. Que votre cuisinière soit au gaz ou électrique, la chaleur produite va dans un premier temps renforcé les vapeurs toxiques du produit. Si vous utilisez le gaz, la peinture fraiche est terriblement inflammable. Tout contact peut être source de graves
problèmes.

La cuisine, un lieu à part

Dans cet espace, il y a plusieurs points importants à prendre en compte. Ainsi, les appareils électroménagers, les prises, les arrivées d’eau mais aussi la chaudière et la hotte. Les risques électriques sont donc importants. Il est indispensable de bien protéger ces zones avant de passer le pinceau. Ne négligez pas l’électricité statique qui peut rester présente longtemps après l’utilisation d’un four micro-onde par exemple. N’utilisez pas cet équipement durant plusieurs heures avant de débuter la phase peinture. Là encore les différents solvants contenus dans la peinture et cette électricité latente peuvent provoquer, s’ils sont en
contact, un début d’incendie ou une explosion. Les cuisines anciennes peuvent contenir de l’amiante – anciennes peintures, conduites, canalisations… Dans ce cas, il est indispensable de faire appel à un professionnel qui saura détecter la présence de cette matière toxique, mais aussi la retirer. Il s’agit là de travaux importants mais obligatoires avant même de penser à repeindre votre cuisine. Dégager l’espace est aussi important. Pour peindre, il faut en effet de l’espace. Sortez les meubles afin de laisser un maximum d’espace pour installer votre escabeau et être à l’aise. Les risques de chutes sont importants lorsque l’on peint. Pensez à protéger tout ce qui peut être dangereux si vous chutez. Couvrez les éviers et les angles du meuble, enveloppez les robinets – gaz, eau. Si la hauteur sous plafond est raisonnable, privilégiez les outils adaptés comme une perche télescopique qui vous évitera de grimper sur une échelle. Enfin, n’oubliez pas de bien lire les étiquettes des produits utilisés et de suivre les directives indiquées. Vous pourrez ainsi savoir quand la peinture est parfaitement sèche. C’est incontournable avant de réutiliser son espace cuisine sans danger

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqué *